mercredi 31 décembre 2014

Nouvelle BONNETERIE de SAINT-ANDRE-LES-VERGERS - Aube

 Longtemps elle s'est appelée la Nouvelle Bonneterie de Saint-André.

enveloppe de 1974

L'entreprise existe depuis 1959... et elle est toujours en activité.Ce qui constitue un petit miracle dans l'univers actuelle de la bonneterie Auboise.

Maison Girardin

lundi 29 décembre 2014

Bonneterie Fernand POIVRET - Troyes

39, rue du Général Saussier et 2, rue Jean-de-Mauroy en 1926
La S.A.R.L. Bazin et Carillon fait édifier une usine de bonneterie vers 1929, qui est exploitée par Fernand Poivret quelques années avant la seconde guerre mondiale. Aux bâtiments d'origine sont ajoutés de nouveaux ateliers entre 1965 et 1972. La production de chaussants est arrêtée en 1985, et est remplacée par celle de pull-overs. Source : Inventaire général du patrimoine culturel



des POIVRET célèbres à Troyes
Fernand POIVRET a occupé l'ancienne usine BAZIN CARILLON, construite en 1929 au 8 rue Montgolfier à Sainte-Savine après la guerre en 1945.

Jules-Nicolas POIVRET, mécanicien à Troyes fait partie des "géniaux inventeurs" de métiers à tricots de bonneterie. Il créa en 1840 le premier métier à utiliser le volant comme force de propulsion. Il créa d'autres métiers à bas et prit des brevets, 1852, 1853, 1855, 1862...

La presse annonce le décès de Michel POIVRET le 17 octobre 2011. M. Michel Poivret, était président du Tribunal de Commerce. Il a été nommé chevalier dans l'Ordre de la Légion en 1979.


Posted by Picasa

mercredi 17 décembre 2014

Bonneterie P. LESPRIT - Sainte-Savine (Aube)

Posted by Picasa 
Aujourd'hui une société textile porte ce nom au 13 rue des Noës. Y a t-il filiation ?

années 1950

samedi 13 décembre 2014

Teinturerie de l'Est & de l'Ouest _ Troyes


1963
1925
FILIX, fils de latex, 1939    Gaine Chiquita

A propos de FILIX : La Teinturerie de l’Est et de l’Ouest, créée en 1920, à Troyes, développe la division FILIX. Les fils fabriqués sont similaires à ceux fabriqués par la Société des Filés Lastex, dans son usine de Condé-sur-Noireau. A cette époque la bonneterie Troyenne offre des débouchés important à la TEO. 
En 1975 les 2 sociétés ayant mené jusque-là des activités concurrentes, deviennent partenaires. FILIX et LASTEX fusionnent en 1989 et deviennent FILIX LASTEX s.a. – Filiale du Groupe Teinturerie de l’Est et de l’Ouest. Un an plus tard FILIX s.a est rachetée par le groupe américain Willcox & Gibbs. 
D'après : http://www.filix.fr/lang-fr/societe.html

~~~~ooOoo~~~~

Historique de l'entreprise publié avec l'aimable autorisation de 
M. Arian Greva, Président du Directoire de Filix sas  - Société FILIX

Historique

Condé sur Noireau est depuis le 18ème siècle  l’une des cités les plus actives du Calvados en Normandie. La majeure partie des habitants se consacre alors à la fabrication de toiles et de draps. Au début du 19ème siècle, des petites filatures s’installent à Condé et ce sont  bientôt près de 8000 métiers à tisser regroupés dans 55 filatures hydrauliques que l’on y trouve.
Lastex 1934 Sport
Vers 1934, les groupes DUNLOP et UNIROYAL, spécialisés dans le caoutchouc, créent à Montluçon d’abord et à Condé-sur-Noireau ensuite, la Manufacture de Fils Elastiques. Les fils fabriqués sont vendus sous la marque Lastex qui devient la référence mondiale pour le confort des vêtements. La raison sociale devient Société des Filés Lastex en 1973.

Lastex Slix Bain
Parallèlement à la même époque la Teinturerie de l’Est et de l’Ouest, créée en 1920, à Troyes, développe la division FILIX. Les fils fabriqués sont similaires à ceux fabriqués à Condé et la bonneterie Troyenne offre à l’époque, un formidable débouché pour la TEO.
En 1975 les 2 sociétés ayant mené jusque-là des activités concurrentes, deviennent partenaires.
FILIX et LASTEX fusionnent en 1989 et deviennent FILIXLASTEX s.a. – Filiale du Groupe Teinturerie de l’Est et de l’Ouest. Un an plus tard FILIX s.a est rachetée par le groupe américain Willcox & Gibbs, qui deviendra Worldtex  inc  par la suite.Lastex Poussin
En 1995,  Filix acquiert un de ses sous-traitants, "les moulinages de la Galaure", situé dans la Drôme des collines, près d’Hauterives connue pour son célèbre facteur Cheval.

Lastex 1950 Bain
Filix continue de se développer et en 2001, s’associe avec un partenaire chinois par l’intermédiaire d’une  J.V et installe une usine à Shanghai, pour les besoins du marché Chinois en forte progression.



La société de Teinturerie de l'Est et de l'Ouest établit son usine après la première guerre mondiale sur l'emplacement d' une scierie installée vers 1900 au 1 rue de Gournay.

La société de Teinturerie de l' Est et de l' Ouest établit son usine après la première guerre mondiale sur l' emplacement d' une scierie installée vers 1900, mais qui ne semble pas avoir laissé de trace. Cette teinturerie a fermé ses portes vers 1975 et laissé la place à une usine de construction de pièces pour automobiles qui édifie un magasin industriel qui paraît dater de 1980 environ. Cette production s' éteint à son tour entre 1990 et 1995, et le site est aujourd' hui une vaste friche industrielle. Source Patrimoine de France



TEO a racheté la Teinturerie CLEMENT MAROT en 1971 et s'y est installée.
Posted by Picasa

jeudi 11 décembre 2014

SEDIS, anciennement Bonneterie DELOSTAL - SEMAS - moteurs BIMA - Troyes

 
Usine au 35 rue des Bas-Trévois  et 32 rue Courtalon
Annuaire de 30 000 adresses Paton... en 1950 (courtoisie Martine Demessemacker)
Sur le net, selon les sites consultés on obtient plus ou moins de précisions. Exemple avec DELOSTAL
L'actuelle usine Sedis est la réunion des usines Delostal et Louis Nicot. L'usine Delostal, dont la maison-mère se trouve rue Courtalon, est édifiée en 1919. Elle produit des bas de fil et de soie en maille unie fine. En 1951, elle est acquise par La Semas, filiale du groupe Peugeot. Source : Sauvegarde et Avenir de Troyes

La S.A. Delostal, dont la maison-mère se trouve rue Courtalon, établit vers 1923 une usine de métiers pour bonneterie associée à une usine de bonneterie au 35 rue des bas-Trévois. Cet établissement est racheté par la S.E.M.A.S., filiale du groupe Peugeot, vers 1950, puis par la société S.E.D.I.S. qui intègre aussi les bâtiments voisins de l'ancienne usine de bonneterie L. Nicot. Source : Patrimoine de France

La société Delostal, fondée en 1863, établit de vastes ateliers abritant une fabrique de métiers pour bonneterie, ainsi qu'une usine de bonneterie, sous le Second Empire. Une seconde unité de fabrication et de réparation de métiers est fondée dans la seconde moitié du 19e siècle rue Rothier, à proximité du site de la rue Courtalon. Puis une troisième usine a été édifiée après la première guerre mondiale 35 rue des bas-Trévois. Une société anonyme est créée à cette époque, puis les bâtiments sont exploités par la société Devanlay S.A. à partir des années 60 jusqu'à la fermeture du site de la rue Courtalon vers 1990, transformé en immeuble de logements. Les bâtiments de la rue Rothier ont abrité la bonneterie Guillot S.A. Adresse : 32 rue Courtalon ; 6 rue Rothier
Source : d'après Inventaire général du patrimoine culturel




~~~oOo~~~

La SEDIS dans les anciens bâtiments de Delostal et Nicot

L'actuelle usine Sedis est la réunion des usines Delostal et Louis Nicot. En 1951, elle est acquise par La Semas, filiale du groupe Peugeot.

 
LA SEMAS, Société des établissements métallurgiques Aube-Seine. Cette grosse firme qui installa une usine de moteurs de vélomoteurs dans les locaux d'une fabrique de matériel de bonneterie (DELOSTAL). Elle a embauché séance tenante les 250 ouvriers et ouvrières de l'entreprise défunte. (heureuse époque...) d'après LE MONDE 2-3 janvier 1955

- 1951 : Lancement des cyclomoteurs type BIMA. Achat, équipement et exploitation de l’usine de Troyes pour la fabrication des moteurs de BIMA.

- 1952 : La Société Peugeot-Loire devient Société d’Exploitations Mécaniques Aube et Seine. Son siège est transféré de Saint-Etienne à Troyes.

- 1959 : Arrêt de la Société Semas. L’usine de Troyes est vendue à Sedis.

Peugeot-moteur-du-cyclisme

En savoir plus : documatheque.galet




samedi 6 décembre 2014

TROYES, Usine JANNET, 1891

1891, Belle enveloppe des Etablissements JANNET, 21 rue Etienne Pédron, qui sont à l'origine de la Société Générale de Bonneterie. Cette usine a accueilli successivement : Les Archives départementales de l'Aube et le Service départemental d'incendie et de Secours (SEDIS)
Voir photos et commentaires : Usine JANNET sur CNDP/CRDP /troyes-usine-jannet-societe-generale-de.html


En 1867, Nicolas-Ferdinand Jannet fonde une maison de bonneterie 7 faubourg de Preize, vis-à-vis de la première usine Quinquarlet. En 1869, il est associé à Georges Bonbon qui développera à partir des années 1880 sa propre maison rue Bégand. Vers 1880, Jannet fait ériger aux Tauxelles une nouvelle usine, qualifiée de "princière" par un observateur de l'époque. L'utilisation conjointe de la pierre et de la brique donne en effet beaucoup d'allure à ce bâtiment où l'on fabrique des camisoles, caleçons et maillots. En 1883, Jannet réside 8 rue de la Paix à Troyes. Les Éts F. Jannet fils et les Éts Couturat & Cie, dont l'usine est située dans la proche rue Largentier, sont à l'origine de la Société générale de Bonneterie, fondée par Léon Couturat en 1890. Le destin du site Jannet est désormais lié à celui de la SGB. Après la cessation d'activité de cette dernière en 1953, le site est vendu par lots et l'ancienne usine Jannet est achetée par le Conseil général de l'Aube pour y abriter les archives du département. 

En 1890, les Éts Couturat & Cie s'unissent aux Éts F. Jannet fils, situés 17, rue des Tauxelles, actuelle rue Étienne Pedron. Ainsi nait la Société Générale de Bonneterie.
Pour en savoir plus : cndp.fr/crdp-reims/cddp10/

lundi 24 novembre 2014

LA BONNETERIE AUBOISE, Etablissements A.M.M. et Cie

 Etablissements A.M.M. et Cie, 1941

Certainement Bonneterie MARTIN

 2, boulevard Carnot et 1 rue du Ravelin Troyes

A cette emplacement aujourd'hui une pharmacie, hier un service de sport et jeunesse, avant hier la bonneterie Martin, et avant les cycles Prester... et avant Le Ravelin, réservoir d'eau potable de la ville et avant un marché aux bestiaux et avant le Ravelin partie des défenses des remparts de la ville et avant les Gaulois dans la plaine... je m'y perds un peu...

 

D'après cet en tête on remarque "193" en pré imprimé. C'est à dire que cette société existait déjà dans les années 1930.


jeudi 13 novembre 2014

Bonneterie ZINCK & HONNET - Troyes



Posted by Picasa

Joseph Honnet était un industriel en bonneterie dont l’usine, “Zinck et
Honnet”, située au 27 rue des Bas-Trévois, produisait des bas nylons
d’une grande finesse sous la marque “Bas-Tricas”.
Source : Martine DEMESSEMACKER, "Flaneries Monumentales, L'Hôtel d'Argenteuil", Press'Troyes n° 140, novembre 2005, page 19
Publicité sur carte postale


jeudi 6 novembre 2014

Bonneterie BOUDIN & E. LEY - Saint-André - Troyes



Victor Ley fait édifier une usine de bonneterie vers 1905, qui est agrandie une dizaine d'années plus tard. Elle est exploitée par Ley et Boudin entre-les-deux-guerres, par la S.A. Troyenne de la Maille (usine 22, rue Edouard Vaillant Troyes) vers 1960 et par les tricotages Saint-André après 1973. Avant la cessation définitive vers 1990.
D'après : Inventaire général du patrimoine culturel

 Les Tricotages Saint-André étaient aussi au 11, rue Voltaire à Saint-André en 1973
Présents au Livre d'Or de la Bonneterie Auboise 1973 


Posted by Picasa

lundi 3 novembre 2014

Bonneterie André KASSE - TRICOTS MARIGNY - Troyes


Usine construite par FOURTON en 1928 d'après dossier d'architecte 
Usine André Kasse 26, rue Beauregard de 1928 à 1977 environ.


BAS et TRICOTS MARIGNY


Posted by Picasa