mercredi 12 septembre 2018

La Bonneterie une industrie morte ou quasi à Troyes

L'atelier de coupe des établissements Journé-Lefèvre à Sainte-Savine. ©A. Martinez, Ville de Troyes - Collection Musée de la bonneterie

samedi 21 juillet 2018

Bonneterie Troyes et Roanne


La pose des boutons (Merci à Colette)
L’évolution de la maille après la dernière guerre
Troyes partageait avec Roanne des spécialités spécifiques
La région de Troyes était spécialisée dans le tricotage des sous-vêtements avec des métiers où, comme dans le rectiligne, les aiguilles étaient alimentées par un seul fil amené, mais avec de nombreuses têtes. Dans ce nouveau procédé, le lit d’aiguilles était disposé en cercle en continu ; c’était le Circulaire. Ces métiers étaient d’une très grande production, mais en tricot continu sans bord côte tenant.
Les Roannais eurent l’idée de remplacer le fil coton (très fin) par un fil de laine. Le tissu à maille souple et adaptable facilement au corps était trouvé. https://www.leprogres.fr/loire/2015/11/08/l-evolution-technique-de-la-bonneterie-roannaise

ATEC-TROYES 1936 FABRIQUE DE BONNETERIE E. ROUGE 23 RUE DES HAUTS-TREVOIS TROYES

Suivez l'histoire de cette bonneterie avec ce lien :

bonneterie-emile-rouge-troyes