dimanche 3 février 2019

Bonneterie Française Etablissements DESGREZ TROYES

Gustave Groue établit une petite usine de bonneterie peu après 1875, mais c'est la société Desgrez et Ruotte qui lui donne une grande extension entre 1890 et 1895. Cet établissement est exploité sous la raison sociale S.A. Desgrez à partir du tout début du 20e siècle (1902 ou 1904), puis est agrandi par la construction de vastes bureaux, au milieu du 20e siècle, le long de la rue Desguerrois. Cessation d'activité vers 1975. En 1986 (enquête initiale), magasins de commerce et petites activités industrielles occupent les locaux. En 2013 (complément d'enquête), des bureaux et des ensembles immobiliers ont été construits à l'emplacement de l'usine ; le site apparaît profondément modifié par la création de rues Camille Claudel et Nicolas Siret.



dimanche 27 janvier 2019

Usine de Teinturerie de Saint-Julien-les-Villas


Ces deux ingénieurs formés à l'Ecole des ingénieurs de Mulhouse, ayant eu des responsabilité dans l'industrie en Alsace et souhaitant restés français, ce sont mis à la recherche à Troyes, centre très important de la bonneterie, le terrain adhoc pour installer leur activité teinturière. 
C'est sur une partie du parc de Château des Cours qu'ils portèrent leur dévolu. Ainsi naquit cette usine de teinturerie en gros, qui fonctionna longtemps sous sa dénomination d'Usine de St-Julien, puis en association avec Falks. 
https://lambretta-fenwick.blogspot.com/p/le-site-de-lusine.html

Après guerre Robert FENWICK, à la recherche d'un dite usinier décida son groupe d'acheter l'usine pour monter des scooters en licence des italiens Lambretta de Milan (du nom d'une petite rivière passant dans leur usine).

La Famille Fenwick, après l’expérience scooter et la baisse des ventes due au départ des jeunes gens en Algérie pour l'Armée, reconverti son site en montage et construction des chariots élévateurs, sur une licence acheté à YALES (USA).

La suite c'est l'arrêt de l'usine, la fermeture et l'abandon des bâtiments rapidement squattés, tagués et vandalisés.
Cette à cette époque (1985) que je visite l'usine avec l'intention de la louer pour y stocker des pneumatiques agricoles KC en sur-stocks momentanés.
Mais devant l'état des bâtiments, je renonçais !

Évolutions de la raison sociale
 Société fondée en 1882
SOCIÉTÉ ANONYME DE SAINT-JULIEN    1901
Blanchisserie, Teinture, Impression & Apprêt
Capital Social : 1 000 000 DE FRANCS

SOCIÉTÉ ANONYME DE SAINT-JULIEN    1906
Blanchisserie, Teinture,
Impressions, Apprêts
Capital Social : 1 000 000 DE FRANCS

SOCIÉTÉ ANONYME DE TEINTURE & IMPRESSION             1910
De SAINT-JULIEN (Aube)
Capital : 100 000 FRANCS

SOCIÉTÉ ANONYME DE TEINTURE & IMPRESSION                             1928
De SAINT-JULIEN (Aube)
ANCIENS ETts FALCK & St-Julien Fusionnés
Capital : 1 600 000 FRANCS

SOCIÉTÉ ANONYME DE TEINTURE & IMPRESSION                             1929
ANCIENS ETts FALCK & St-Julien Fusionnés
Capital : 1 600 000 FRANCS

La teinturerie de Saint-Julien-les-Villas, après avoir fusionné avec FALCK (rue des Bas-Trévois près de Poron), a fermé en 1935. Le site a servi aux Allemands pour interner des prisonniers de guerre français pendant la  seconde guerre  mondiale, puis a été repris par Fenwick et Lambretta. On y a fabriqué de la chaudronnerie, puis des scooters et enfin des chariots élévateurs. C'est aujourd'hui un supermarché. 

Usines à TROYES & MATARO -
– Usine de Laines fondée en 1873 – Usine de Cotons fondée en 1830, rue des Bas Trévois. 
En 1910, Marchal & Falck, rue Charles-Dutreix, n° 35, à côté de Gambey Fils, n° 31 et de Léon Gobinot, n° 29 bis. Usine à Mataro, Espagne, fondée en 1896.
Fusionne avec la Teinturerie de Saint-Julien, avant de cesser son activité en 1935.

http://oeil-americain2.blogspot.com/2011/02/teinturerie-marchal-falck-troyes.html


TROYES - Les Andouillettes et les Bonnets de Coton


Manufacture de Bonneterie en 1843 à TROYES


samedi 15 décembre 2018

Toiles dites "indiennes" à Troyes (1766-1828)

Avant que l'Industrie de la Bonneterie ne s'implante à Troyes, une des activités était :

Recherches sur l'impression des toiles dites "indiennes" à Troyes (1766-1828) 

Morin, Louis
Impr. p. Nouel & J.-L. Paton Réunies, 1913
Source : http://11km-patrimoine.grand-troyes.fr/almanachs-de-troyes-daufauvre-gadan/

dimanche 18 novembre 2018

Bonneterie André KASSE - TRICOTS MARIGNY - Troyes

Établissements André Kasse 

- Usine de Bonneterie
Ancienne adresse 49, rue de la Grande-Tannerie

Usine construite par FOURTON en 1928 d'après dossier d'architecte 
Usine André Kasse 26, rue Beauregard de 1928 à 1977 environ.


BAS et TRICOTS MARIGNY


Les établissements André Kasse firent édifier une manufacture de bonneterie sur ce vaste terrain de la rue de Beauregard en 1928, sous la houlette des architectes associés Hugot et Roger, qui réalisèrent plusieurs extensions dans les années suivantes. 

Vers 1977, l'activité de l'usine s'arrête. Quelques années plus tard, les bâtiments sont remplacés par l'École Supérieure de Commerce (ESC) de Troyes ; seul un atelier de l'usine d'origine est conservé, en bordure de rue, et intégré à l'école. 

BET Structure : Bétons armés Hennebique - bureau technique de Reims 
Entrepreneur : Adrien Fourton

Posted by Picasa