mardi 22 novembre 2011

Fabrique de Mètres - Thévenard Bertholle - Ville-sous-La-Ferté - Aube


Moulin, usine de menuiserie (tournerie) dite S.A.R.L. Ets Ernest Thevenard et fils, puis S.A.R.L. vve Thevenard et fils. La SARL LJ Thévenard Jacob, installée à Ville-sous-la-Ferté depuis 1857, fabriquait des objets publicitaires, mètres en bois, centimètres de couturière, mètres de couturières, somatomètres (règle verticale permettant de mesurer la hauteur des êtres humains). Elle a cessé son activité en 2011. 
Voir article de presse : lest-eclair
Ville-sous-la-Ferté, CAPITALE DU MÈTRE EN BOIS
On le connaît tous et il en reste toujours un dans la boîte à outils. Le mètre en bois dépliant jaune a encore sa place aussi dans la poche de tout bon ouvrier. Ce qu'on sait moins c'est que ces mètres en bois sont fabriqués dans la région Champagne-Ardenne, à Ville-sous-la-Ferté dans le département de l'Aube.


 L'activité a même été très longtemps le fleuron de la commune et offrait la plupart des emplois. Trois établissements se partageaient la fabrication. Il s'agissait de la SA Thevenard et Compagnie, entreprise créée en 1857, de la SARL Jacob-Bourlier créée en 1875 et de la société Chantrenne-Simon pour les doubles-décimètres. Cette dernière a disparu. Les deux premières ont fusionnées en 1998 pour devenir Thevenard-Jacob. Un seul établissement subsiste donc aujourd'hui et poursuit la fabrication des mètres.
 L'entreprise champenoise du bois cintré appelée aujourd'hui Placage moulé de France, s'est installée dans les locaux de Thevenard et fabrique des tableaux de bord de véhicule en acajou, notamment pour Mercédès, mais s'emploie surtout maintenant au vernissage. Elle s'est diversifiée en produisant de la vaisselle en bois.


En 1920, Thévenard et Compagnie comptait 120 employés qui produisaient 7 000 pièce par jour. Sept mille mètres articulés dont la fabrication obéit à des règles bien précises.
On utilise du bois de charme présent dans le massif forestier de la vallée. Un bois souple, dur et peu cassant. Tout à fait adapté à la fabrication des mètres en bois, double mètre, mètres à crochet ou toises... Il faut débiter avant l'été à la descente de la sève. Acier, peinture et vernis entrent encore dans la fabrication des mètres à la célèbre couleur jaune. Les branches sont teintées et imprimées avant d'être vernies puis assemblées avec des ressorts et des rivets. Les mètres sont obligatoirement contrôlés par les Poids et Mesures à l'aide d'un mètre étalon. Exportés dans toute la France, les fameux mètres ont envahi l'Europe, l'Afrique, l'Amérique et l'Asie. 30 à 40 % de la production est exportée dans le monde entier.


En 1969, l'entreprise emploie 70 personnes qui produisent jusqu'à 19 000 pièces par jour. En 1993, one ne compte plus que 18 personnes qui produisent 15 000 mètres par jour. La concurrence du mètre à ruban métallique et celle des fabricants étrangers de mètres en bois comme la Suède, premier producteur mondial sont de plus en plus difficiles à contrer. Six personnes seulement aujourd'hui travaillent dans l'entreprise, quatre femmes et deux hommes pour une production de 5 000 doubles-mètres, soit 10 kilomètres de ruban de bois déplié.
Sources : RCA magazine de 2004 - Disponible sur : amicale-genealogie



La SARL LJ Thévenard Jacob a cessé son activité. Les machines ont été vendu aux enchères le 23/11/2011