mercredi 16 octobre 2013

Mairie Royale de Chaillouet, Troyes - Industrie de la Bonneterie : Lebocey Aiguilles

Mairie Royale de Chaillouet, photographie exceptionnelle vers 1918.

Sait-on que pour construire son usine de fabrication d'aiguilles pour machines textile au 3, rue de Chaillouet, Jules Lebocey a dû faire démolir un témoin de l'ancien régime : la Marie Royale de Chaillouet, dont voici une photographie très rare, probablement prise à la demande des Lebocey père et fils. Collection de l'auteur. 
Au Blason des Armoiries : héraldique, féodalité, noblesse, armoiriesAu Blason des Armoiries : héraldique, féodalité, noblesse, armoiriesAu Blason des Armoiries : héraldique, féodalité, noblesse, armoiries
Mairies royales, elles étaient établies sur une centaines de communes du Baillage de Troyes.
Au Blason des Armoiries
C'était le titre qu'on donnait à plusieurs juridictions royales ; Mairie et prévôté paraissaient synonymes, on se servait de l'un ou de l'autre, suivant l'usage du lieu. d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France, Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842), Paris, 1816

C'est vers la fin du XIIIe siècle que furent crées dans la prévôté de Troyes 11 mairies royales. On pourra aussi se référer à Pierre-Jean GROSLEY, Mémoires historiques et critiques pour l'histoire de Troyes, Tome I, 1774, page 478

 Mairie Royale de Chaillouet, 1582, dessin signé

De laquelle dépend le hameau de Chaillouet *, le hameau du petit Saint-Jacques ; Labourat etc.

Voir :" Nouveau Coutumier Général : ou corps des coutumes générales et particulières de France et des Provinces Connues sous le nom de Gaules", Tome troisième, 1724 
 Historiquement connu depuis 1161 le hameau de Chaillouet fut choisi pour être le siège d'une des Onze Mairies Royales créées vers la fin du XIIIe siècle dans l'étendue de la Prévôté de Troyes.
La Mairie Royale est disparue en 1918 lors de la construction de l'usine d'aiguilles.
La suite dans : CATALOGUE des Etablissements LEBOCEY FRÈRES, décrit ci-après.
‎Lebocey, aiguilles et platines pour métiers à bonneterie. TROYES
Troyes, (1924) ; édité par Fernand Gentin **, couverture ornée. 28 pp.  Superbe catalogue illustré. Les établissements Lebocey (fondés en 1844) avaient des ateliers de construction de machines à bonneterie, rue de Paris à Troyes ainsi qu’une manufacture d’aiguilles et platines à Chaillouet près de Troyes. Dans ce catalogue (rare et cher), on trouve l’historique du hameau de Chaillouet depuis 1161, l’ancienne Mairie Royale, l’histoire des aiguilles depuis l’Antiquité égyptienne, le métier d’aiguillers à Troyes aux XVIIIe et XIXe siècles. - Description de l’usine Lebocey. Suit le catalogue illustré de toutes les sortes d’aiguilles : aiguilles circulaires françaises, anglaises, pour métiers Chaine, hollandaises, aiguilles Cotton, Paget, poinçons divers, ressorts de grille, crochets poinçons de remailleuse, platines.
* Chaillou et suffixe collectif et, latin etum : ensemble de cailloux. Synonyme : chailloir.
** Fernand Gentin,imprimeur, est un homme politique français né le 27 septembre 1876 à Reims, décédé le 24 avril 1946 à Paris.Député radical de l'Aube de 1932 à 1940. Plusieurs fois ministre avant guerre. Vice-président du Conseil Général de l'Aube, Fernad Gentin est élu Maire de l'Isle-Aumond.