mardi 17 décembre 2013

Teinturerie de Champagne - Troyes


Usine de blanchiment, 15, rue des Hauts-Trévois
La teinturerie de Champagne, entreprise fondée par les familles Six et Levielle, occupe entre 1925 et 1930 un site où existent des usines de blanchiment. Elle fonctionne d'ailleurs déjà à côté de ces ateliers de blanchiment qu’elle réunit à ses locaux datant environ des années trente. La  Sarl Teinturerie de Champagne devient une société anonyme en 1954 et absorbe, après 1960, la bonneterie Rougé située à l’est de l’ensemble. A noter, la cheminée d’usine en béton. Ancien dirigeant Philippe LEVIELLE. Depuis 2004, FRANCE TEINTURE, société en Commandite par Actions.

 
Vers  1960 – Prise de vue aérienne Combier  
- La Teinturerie, avec à gauche le Canal des Trévois et à droite la rue des Hauts-Trévois. Au fond le Moulin de Pétal, bâtiment blanc à étages qui se reflète dans son sous-bief. A gauche du moulin, en limite de photo, la Papeterie de Champagne et ses deux pavillons d’entrée, toujours existant.
- Au fil du temps l’usine s’est étendue et chevauche le canal des Trévois jusqu’à la rue Guillaume Le Bé. De nouveaux bâtiments sans grand intérêt architectural couvrent les jardins. Entre la teinturerie et le moulin de Pétal, la manufacture de bonneterie Rougé, reprise par Bessin et Nicot.
- A noter qu’une ancienne voie, dénommée « Petite Chaussée des Blanchisseurs » qui courait au temps des blanchisseries sur pré, le long du canal des Trévois en rive droite, a été aliénée au profit de la teinturerie.


Posted by Picasa